Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 16:41

L'Etat malien incarné par le Président de la République Amadou Toumani Touré, dit "ATT", Général à la retraite, a failli à son devoir régalien: la sauvegarde de l'intégrité territoriale du Mali, la protection des personnes et de leurs biens. S'ajoutent les délits de forfaiture, de prévarication et de mensonge au sommet. Tout le monde voit; tout le monde entend; tout le monde se dit choqué tant du dedans que du dehors; mais surtout tout le monde attend que quelque chose se passe.

Des "bidasses", menés par le capitaine Sanogo surgissent le jeudi 22 mars 2012 pour annoncer ce "quelque chose" que tout le monde faisait mine d'attendre. Leur mutinerie déclenchée la veille à 10h s'est muée en un coup d'Etat contre le "régime incompétent" d'ATT. Trois jours seulement après avoir accompli l'acte par lequel ils croyaient s'être donnés les moyens de vaincre la coalition  "rebelles touareg-aqmi" qui sévit au Nord du Mali et réconquérir les territoires perdus, ces braves puschistes sont réduits à se demander où est-ce qu'ils en sont, où vont-ils comme ça avec ça? Eux qui, dans un élan patriotique légitime, le coeur gonflé d'orgueuil, s'en allaient au devant du devoir sacré de restaurer la dignité de leur pays non sans mettre à bas le pouvoir corrompu des généraux ayant vendu leur pays et leur âme aux narco-trafiquants qui écument le désert. Dans un concert de réprobation, ils sont décrétés infréquentables au nom de la légalité constitutionnelle.

Le capitaine Sanogo et ses " sacs au dos " comprennent à leurs dépends que leur acte, s'il est "compris' (légitime)  n'est pas acceptable (illégal). Un chef d'Etat drapé de la légalité constitutionnelle peut tout faire et n'importe quoi comme renier son serment; s'approprier le titre foncier du pays; s'arroger le droit de vie et de mort de "ses" administrés; refuser de payer les salaires de ceux qui travaillent, bref, abdiquer face à tous ses devoirs régaliens; ne touchez surtout pas à son pouvoir. Le Président de la Commission de l'Union Africaine Jean Ping a été très clair sur la question. "Il n'y a pas de bon coup d'Etat, il n'y a pas de mauvais coup d'Etat. Un coup d'Etat est un coup d'Etat. On condamne. C'est tout."  Voilà qui est dit. A quand la contre-offensive des loyalistes pour permettre aux Généraux maliens de poursuivre tranqillement leur dîner en compagnie de leurs amis enturbannés et des narco-trafiquants? La vraie question est celle-ci: le Mali peut-il s'en sortir? A peine ont-ils pris le pouvoir, le capitaine Sanogo et sa bande s'adonnent au pillage des biens et à la chasse à l'homme. Ils n'échappent pas à ce qu'ils sont. Des voyous!

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Blog(fermaton.over-blog.com).No-18, THÉORÈME DU POUVOIR.- La CORRUPTION ?
Répondre

Présentation

  • : Le blog de SANGARE Abdoul Kader
  • : Toute l'actualité en Afrique de l'Ouest.
  • Contact

Recherche

Liens