Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 19:12

 Bientôt trois ans que la Côte d'Ivoire court après une introuvable réconciliation. L'ex-Premier Ministre Charles Konan Banny Président de la Commission Dialogue,Vérité, Réconciliation a déposé son rapport de mission le 21 novembre 2013. Installée pompeusement le 28 septembre 2011 à Yamoussoukro pour un mandat de deux ans, la CDVR présente un bilan plutot mitigé pour les uns alors qu'il est jugé nul pour les autres. Le Président Alassane Ouattara qui en est le mandant,va-t-il signer un avenant pour autoriser Banny et son équipe à poursuivre leurs efforts? La cérémonie organisée au Palais du Plateau à l'occasion de la fin de sa mission a-t-elle signé le décès de la CDVR? Quelle que soit la réponse à ces questions, l'opportunité s'offre à chacun de se poser maintenant les vraies questions. S'agit-il de réconcilier les partis politiques entre eux? Non,ils sont divergents et doivent le démeurer dans l'intérêt de la démocratie. Chaque parti a son projet de société, son programme de gouvernement, sa stratégie de communication pour espérer râtisser large dans le corps électoral. Les partis politiques sont des adversaires, même s'ils sont ensemble dans des alliances stratégiques. S'agit-il de réconcilier entre eux des individus ou des groupes d'individus? Non. Car, à l'échelle d'une nation, vivre en paix, n'est pas synonyme d'absence de conflits internes. Le dynamisme de la société se nourrit de conflits. De quoi s'agit-il en vérité? La réconciliation nationale sera effective si chacun de nous se réconcilie avec les valeurs humaines qui étaient les nôtres. Elles sont si simples ces valeurs qu'elles apparaissaient comme une seconde nature des Ivoiriens.

Reconcilions-nous avec l'hymne de la République: l'Abidjanaise.

Réconcilions-nous avec la devise de la République: Union, Discipline, Travail.

L'hymne et la devise de la République ont été conçus dans le même moule: L'AMOUR.

Il s'agit d'une réconciliation spirituelle qui verra naître l'Ivoirien nouveau sur les cendres de l'Ivoirien d'il y a deux décennies. Pour y parvenir, organisons les funérailles de la 2è République qui a engendré tous les malheurs dont souffre encore la Côte d'Ivoire. Née dans la violence sous l'ordre Kaki, elle a engendré la culture de la violence et de l'intolérance, détruit le pacte social du "vivre ensemble". La 2è République a attaqué la Côte d'Ivoire par où ça fait mouche: une intelligentsia désertée par la raison, des Sages neutralisés, une poignée de chefs traditionnels corrompus. Résultats des courses: une constitution et un code électoral confligènes qui ont fini par balafrer la nation. Ces deux textes tenant lieu de boussole ont été écartés pour permettre d'organiser en 2010, l'élection présidentielle de sortie de crise supervisée par le Représentant spécial du Secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies. La crise post électorale qui a causé 3000 morts est le fait de ceux qui se sont accrochés vaille que vaille à l'esprit et à la lettre de la constitution et du code électorale dans leur version frauduleuse signée par le Comité National de Salut Public(CNSP), organe suprême mis en place par les putchistes du 19 novembre 1999.

Tournons cette page. Définitivement. Avec une nouvelle constitution, un code électoral nouveau, qui rassemblent les Ivoiriens réconciliés avec la République et les valeurs qui la portent.

Vive la 3è République!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de SANGARE Abdoul Kader
  • : Toute l'actualité en Afrique de l'Ouest.
  • Contact

Recherche

Liens